Vous êtes un praticien ? Connectez-vous !

Horaires : Lundi au Vend- 9h à 12h- 13h30 à 18h- Sam 9h à 12h- 13h30 à 16h
  Contact : +41 76 546 26 96

Lutter contre la sédentarité

De nos jours, la sédentarité est à l’origine de la plupart des maux du dos, car elle entraîne un affaiblissement des muscles en général, ceux qui maintiennent le dos en particulier. La plupart du temps, les douleurs du dos proviennent des muscles, ligaments et articulations du dos qui ne sont plus assez habitués à bouger et se « fatiguent » donc rapidement.

Pour prévenir le mal du dos, il serait donc idéalement nécessaire de faire régulièrement du sport ou d’avoir une activité physique. La plupart des sports sont bénéfiques si on les pratique dans de bonnes conditions, c’est-à-dire :

  • si l’effort est précédé d’un échauffement ;
  • s’il est progressif, adapté aux capacités physiques (notamment respiratoires) ;
  • si les gestes techniques sont bien maîtrisés ;
  • si l’équipement est de qualité.

Une activité sportive très intense peut néanmoins être à l’origine de douleurs. Demandez conseil à votre médecin.

Au quotidien, un atout essentiel pour le bien-être

Lorsqu’elle est associée à une alimentation équilibrée, l’activité physique contribue à une meilleure qualité de vie :

  • elle accroît la force musculaire.
  • elle contribue au développement du capital osseux pendant l’enfance et l’adolescence, et à sa préservation durant l’âge adulte. En effet, elle ralentit la perte de densité des os, due au vieillissement.
  • elle renforce les capacités cardiaques et respiratoires.
  • elle donne de la résistance face à la fatigue et permet d’avoir un sommeil plus réparateur.
  • elle aide à être plus relaxé, ce qui réduit l’anxiété et la dépression.
  • elle développe la souplesse, l’équilibre et la bonne coordination des mouvements. Cela diminue notamment les risques de chutes chez les séniors.
  • elle permet de conserver une certaine autonomie physique en prenant de l’âge.

Un rôle important dans la prévention des maladies

La pratique régulière d’une activité physique réduit considérablement les risques d’apparition de certaines pathologies.

  • Maladies cardiovasculaires: les personnes physiquement actives développent environ deux fois moins d’affections cardiovasculaires (dont celles qui touchent les vaisseaux sanguins du cerveau, dites “cérébrovasculaires”).
  • Cancers: l’activité diminue le risque de tumeur cancéreuse (cancers du côlon, du sein et de l’endomètre – muqueuse à l’intérieur de l’utérus-).
  • Diabète: l’exercice physique et la modification des habitudes alimentaires peuvent prévenir l’apparition du diabête chez les personnes à haut risque.
  • Obésité: être actif réduit le risque de surpoids. La sédentarité explique, en partie, l’augmentation importante des cas d’obésité dans les sociétés modernes. En effet, l’usage accru des transports motorisés et des ascenseurs, ainsi que le développement des activités sédentaires (télévision, jeux vidéo, travail sur ordinateur), diminuent les quantités d’énergie utilisées par le corps. De même, l’emploi du chauffage et de la climatisation baisse les dépenses énergétiques de l’organisme.

L’exercice physique recommandé au quotidien

Des activités équivalant à une demi-heure de marche rapide par jour aident à rester en forme. Les occupations quotidiennes offrent souvent l’occasion de bouger plus. Vous pouvez peut-être marcher pour aller au travail ou vous dépenser pendant les tâches domestiques et les moments de loisir. L’essentiel est d’opter pour une activité progressive, adaptée à vos capacités et à vos envies.

Pour rester en bonne santé, il est essentiel de pratiquer une activité physique quotidienne. Ainsi le Programme de la therapy du dos à domicile recommande :

  • au moins l’équivalent de 30 minutes de marche rapide pour les adultes.
  • au moins l’équivalent d’une heure pour les enfants et les adolescents.

Le terme “marche rapide” désigne un rythme plus soutenu que celui adopté pendant une promenade. Votre pas est plus énergique, votre respiration un peu accélérée. Pour autant, vous n’êtes pas essoufflé : vous pouvez toujours parler normalement. Sur terrain plat, cette allure se traduit par une vitesse de 4 à 6 km/h.

Cette activité présente un atout considérable : une majorité de personnes peuvent la pratiquer, quels que soient leur âge et le lieu où elles se trouvent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *